Il ne faut jamais dire jamais!

Dans la vie, il y a quelques règles de bases pour ne pas s’écrouler: manger un carré de chocolat par jour (oh que oui), arrêter la veille de l’été de prendre du chocolat à tout va, avoir toujours un élastique pour attacher ses cheveux (ou pas), avoir des mouchoirs de poches (pour être une vraie lady moderne car ils ne seront jamais brodés), … et ne jamais dire jamais.
Surtout pour une femme.
Et oui!
Ceci est une simple observation de terrain, quelques exemples tout à fait profonds: les uggly shoes (les sandales orthopédiques de Céline) commercialisés par le mass market, les baskets stan smith (qu’Adidas avait annoncé en fin de production y a un bon moment mais qui ont été rééditées par une assez simple manoeuvre tactique pour en vendre encore plus), les espadrilles Chanel (qui inondent littéralement les réseaux sociaux, prises en photo dans tous leurs états malgré leurs plusieurs centaines d’euros)…
Toutes ces tendances assez effrayantes à leur début, que tout le monde a détecté à un moment où un autre comme une façon saugrenue de nous pousser à consommer, consommer et consommer avec une vision de la valeur de l’objet de plus en plus abracadabrante.
Sommes nous devenus (réellement) de simples moutons incapables de distinguer le bon grain de l’ivraie? Nous crions à l’horreur stylistique (ou autre puisque nous pouvons prolonger cela à divers domaines) mais par une incroyable manipulation, dès que la diffusion dans notre cercle même lointain se fait de plus en plus importante, la contagion est sure.
Le mimétisme auquel nous ne pouvons que difficilement échapper est assez effrayant.
Le pire c’est que nous en sommes conscients. Je le suis en tout cas et par souci d’égocentrisme pur voir d’égoisme (car oui je veux clamer ma différence et ne point me mélanger à la masse) il est clair qu’il y a un certain plaisir à être parmi les derniers réfractaires aux tendances les plus pointus. Sale Réac’!!
Mais si ce n’était qu’illusion? Et si être Réac’ était la dernière tendance ? (OMG! WTF! #@***!!!)
En même temps certaines expériences personnelles qui m’ont prouvé qu’il était bien inutile de se dire « jamais je ne ferai cela! au grand jamais » (parce qu’il y a un plus grand jamais que jamais oui !) car le destin éprouvait un malin plaisir à nous contredire…
L’être humain peut-il être complètement libre ou ne peut-il qu’être guidé par le choix des autres?
Cela dépend sacrément de sa nationalité… 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :