Wedding season #3

Les marocains ont une culture particulière certainement partagée avec les populations méditerranéennes, celle de l’opulence et de l’extravagance (même en étant pauvres). Plusieurs éléments peuvent en témoigner. Mais celui le plus frappant est très certainement l’événement censé être le jour le plus important d’une vie : le mariage (personnellement je ne pense pas que cela soit Le jour le Plus important mais passons)
Derrière cet argument de « l’importance » se déroule plusieurs implications. Si les mariages marocains se déroulaient auparavant sur une semaine (voir plus), ils se sont de plus en plus concentrés (jusqu’à ne plus dépasser 2 jours/soirs) et sont devenus de véritables moments de « j’ai la plus grosse » (désolée pour la vulgarité mais rien ne peut mieux l’illustrer). D’événement qui mobilisait toute la grande famille et amis pour aider de manière solidaire à son organisation, c’est passé à une industrie de produits de masse avec des marges indécentes.
Une industrie que rien n’arrête puisque les parents (principaux payeurs de l’événement et qui sont souvent du bord de la mariée – tellement ils sont heureux de pouvoir s’en débarrasser :p) cherchent à épater la galerie.
Les chiffres font tourner la tête mais les crédits à la consommation sont là pour répondre aux plus grandes folies (sic!).
Pour avoir un point de comparaison simple: si dans beaucoup de pays (occidentaux principalement) la mariée ne porte qu’une « seule » robe blanche (prix moyen entre 1000 euros et 4000 euros), la mariée marocaine va se décarcasser pour en porter 3 voir 5 durant une seule soirée (prix moyen unitaire entre 1000 euros et 5000 euros, faites le compte…). L’objet du désir est une tenue traditionnelle dénommée Caftan qui n’est presque plus porté dans les pays voisins mais qui a réussi à perdurer au Maroc d’une manière flamboyante. Qu’on s’entende bien : j’adore le caftan. Il cristallise le savoir-faire artisanal qui a failli disparaître avec l’occidentalisation et le prêt-à-porter et constitue aussi un vivier d’emploi non négligeable. Il est fascinant par ailleurs que ce soit la Haute Couture (comme en France) que sa survie soit arrivée. Ce qui est énervant voir agaçant c’est de le voir perdre son âme à l’autel du bling bling et de l’ostentatoire.
Si auparavant une belle coupe assortie avec un beau tissu « suffisaient » à satisfaire les consommatrices, aujourd’hui les perles, les pierres swarosky, les broderies, les dentelles réussissent à peine à épater leurs yeux blasés. Le culte du « toujours » plus ne laisse plus place au bon goût ni à la personnalisation. L’objet caftan est aussi le moyen de montrer sa réussite sociale il faut donc (si on n’en a pas les moyens) copier à l’identique le modèle Haute Couture de la styliste à la mode. Voir que cette styliste même en fasse un objet (au prix frisant l’irraisonnable) industriel: un caftan prêt-à-porter au prix premium. 
Mais les consommatrices se posent-elles la question: cela vaut-il le coup (coût) sérieusement? Non car tout ici répond au désir de conformité sociale (surtout que c’est rarement les mariés qui en paient le prix).
Photo de défilé de Caftan du Maroc (2010) organisé par Femmes du Maroc

Vous me direz que toutes les modes passent et que celle-ci aussi. Il n’empêche que cela va faire bientôt plus de 5 PUTAINS D’ANNEES que cela dure (oui je les compte). 
Par ailleurs ce qui est fascinant sur le sujet (événement mariage), c’est que c’est bien le seul domaine où la « tradition » (qui ne l’est pas vraiment) est l’argument maître. En même temps, le fantasme de « je suis une princesse » nourri et qui perdure dans cette adorable gente féminine n’aide pas alléger ce magnifique objet/tradition/egotrip. Une fois mariée, elle ne peut s’empêcher de dépenser, un budget pouvant permettre un magnifique voyage, pour s’offrir une tenue en tant qu’invitée (caftan bien sur qui ne sera pas porté plus de deux car voyons il est « passé de mode).
Faudra-t-il une pénurie de tissu pour changer ? ou que les femmes paient (toutes et pas leurs parents) la part du mariage pour comprendre qu’une princesse eh ben ça coûte cher merde!?  ou une pénurie de mariage (OMG!!!)?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :