Un monument parisien: Le métro

La première fois que je suis venue à Paris, Papa a tenu à me montrer le plan de métro et m’expliquer comment m’y orienter.
Mon regard de touriste était fasciné par cette foule qui se déplaçait sans se regarder, chacun dans sa bulle. La détermination des parisiens à ne pas se voir et à arriver le plus vite possible dans un stress permanent était frappante.
Je n’avais pas l’expérience du métro de manière générale, mais surtout de cette culture occidentale du transport en commun.
J’étais habituée à prendre le taxi et même le bus au Maroc.
Si je dis « même le bus » c’est que ce n’est pas spécialement le moyen de transport préféré des Casablancais. Leur vétusté, leur état délabré et surtout le risque permanent auquel on s’expose en prenant le bus rend l’appréciation du bus très difficile. Ce n’est pas du snobisme mais de la franchise: quand on prend le bus marocain (surtout pour une femme) on s’expose au risque d’harcèlement sexuel et au racket (agression armée ou pas) en plein lieu public sans qu’aucune personne n’intervienne. 
Mais il faut croire que les choses évoluent avec l’arrivée du tramway et de son succès (enfin un transport en commun « safe »).

Si à Casablanca, j’activais mes alarmes pour rester saine et sauve, à Paris depuis un an je les active pour ne pas me faire absorbée par cette foule. J’exagère à peine, mais le nombre de fois où j’ai failli me faire zippé ma jambe par les bousculades ou le nombre de fois les portes se sont enfermées sur moi… 
J’ai mis du temps à comprendre pourquoi les parisiens étaient toujours pressés, énervés voir égoistes c’est que le métro représente la contrainte qui leur permet de contrôler à minima leur vie. L’instinct de survie est universel.
Chaque matin donc (même si je déteste être sous terre, étouffée et écrasée par la foule) je me prends à imaginer la vie de chaque personne autour de moi dans la station ou le métro… Si chaque ligne a son type de population elle permet aussi une forme de mixité sociale étonnante que je n’avais pas vu au Maroc (les riches marocains ont des voitures et dédaignent même le taxi).
Si j’essaie de m’adapter au métro j’espère ne pas le laisser prendre le pas sur mon humeur (enfin sauf qu’il y a des retards, des incidents, des pannes… c’est à dire très très souvent!! ).
Et vous quel est votre moyen de transport préféré?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :