Confession d’une Shopaholic/ Blogholic (WTF!!!) en guérison

N.B: Ce post est à lire avec du second degré, certains passages pouvant choquer des âmes sensibles…

Bonjour,

Je me présente: je m’appelle … et j’aurais pu être (sérieusement) une Blogholic à tendance Shopaholic, euh… ok vous imaginez ça (je le sais):
Extrait du film : Confession d’une accro au shopping

Il faut dire que les premières secondes de la vidéo sont assez proches de ma réalité. Surtout la première fois où j’ai découvert un Grand Magasin (El Conte Ingles en l’occurrence): sentiment d’être dans un parc d’attraction (vraiment avec les yeux qui brillent et tout). Toute cette abondance m’a fait tourner la tête et je ne voulais plus en sortir!

Chaque personne garde sa part d’enfant, la mienne aime les magasins (sans la foule). 
Pourtant la vie a drôlement fait les choses…

Mon arrivée à Paris m’a troublée (passer d’une grande métropole qui a quelques grandes marques à LA capitale de la mode est un sacré changement). Cette disponibilité de l’offre m’a emballée…mais j’ai fini par (non pas être blasée) être plutôt repus. Moi qui lisais très souvent les blogs des chasseuses de tendances pour chercher juste après la pièce du moment, je finis au bout de quelques mois par me lasser. 

Surtout que cette offre abondante est très souvent en solde (trop de stock pour les grandes marques moyen de gamme voir supérieure). Mes achats impulsifs (de: je suis malheureuse en amour/au boulot/parce qu’il fait moche/parce que j’ai envie de voyager / de: je suis heureuse en amour/au boulot/ par ce qu’il fait beau/parce que j’ai envie de faire plaisir à mon entourage) se sont retrouvés questionnés par: quel est l’intérêt? ça sera soldé dans quelques semaines, d’ailleurs en as-tu vraiment besoin? (OMG c’est la fin du monde!!

Que ça soit dans l’univers ultra-consumériste que je n’ai plus d’envie de consommer (moins en tout cas faut pas déconner non plus) est plutôt ironique.

Ce déséquilibre offre/demande m’a permis de relativiser les choses surtout quand chaque matin à la télé ou à la radio on parle de crise.
Le sentiment d’incertitude (de morosité) ambiant pousse plutôt à ne rien faire (en mode wait and see si une pierre me tombe sur la tête on ne sait jamais…).

Mais bientôt c’est…

Cela allégera peut être cette ambiance…ou pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :