Crazy, Stupid, Love!

L’amour, l’amour, l’amour… existe-t-il quelque chose de plus stupide et de plus puissant que l’amour?
Permettez moi d’émettre un petit doute.
Dans ma vie, l’un des rôles que je me permets de jouer (souvent parce que j’ai des déviances à vouloir materner tout le monde) c’est coach de vie amoureuse.
En même temps, j’en étais si peu douée (pendant un long moment) que j’ai beaucoup lu/ étudié la question. Mais n’y a-t-il pas quelque chose de fascinant dans les relations amoureuses d’aujourd’hui?
Avant c’était d’une simplicité limpide (enfin dans des cultures où l’amour est quelque chose de tabou comme au Maroc, c’était de l’ordre de l’exceptionnel), car il n’existait quasiment pas. Nos ancêtres s’aimaient parce que tel était leur devoir. (Vous avez déjà pensé pourquoi vous deviez aimer votre frère ou soeur? certainement parce que c’était simplement un devoir du sang!). Ils s’aimaient par « habitude » (wélf). La légende familiale veut que (chut c’est un secret) ma grand mère avait eu un amour pour un jeune premier. Le sorte d’amour coup de foudre en mode tragédie car il n’était pas « écrit » qu’il soit son mari. Et comme toutes les tragédies amoureuses de jeunesse, cela se finit en grand regret amer.
Et aujourd’hui? On ne s’aime plus au premier regard. On se jauge perpétuellement.
Durement. A coup de check de la liste des points à vérifier avant d’être choisi.
Les hommes marocains modernes adorent reprocher à leurs concitoyennes leur matérialisme sans merci, leur égoisme, leur manque de satisfaction ou leur ambition tout appréciant que du fait de la rareté de la qualité « sérieuse à se mettre en couple », les femmes marocaines (de plus en plus jeunes et « Kardashian style ») se jettent à leur cou comme des mouches sur la… Et les femmes… Ah les femmes… elles établissent aussi des listes, elles rêvent d’un physique de libanais (et de sa poche) et se plaignent à longueur de temps que les meilleurs sont déjà maqués et que le marché est plus que saturé…
Est ce à dire qu’il y aurait un problème de rencontre de l’offre et de la demande (sic!)? J’ai du mal à le croire.
Servir dans cette chronique la conclusion banal que « les temps ont changé et que du coup les hommes et les femmes sont complètement déboussolés sur ce qu’ils attendent de l’autre » serait une faute grave de ma part. Je n’aime pas la facilité.
Toutes les histoires que j’ai entendu depuis le lycée (voir collège) (ce qui fait un sacré bout de temps)  peut se résumer en quelques lignes (déformation professionnelle oblige…): il faut savoir prioriser dans la vie. Prioriser les valeurs, les envies, les aspirations, les folies, les possibles et les impossibles.
Le progrès, le consumérisme, le digital et j’en passe ont fait de nous des êtres insatisfaits. Peu importe les raisons (même si cela permet de comprendre), mais que faisons-nous?
L’explosion des divorces devrait nous amener à réfléchir comment nous envisageons même nos relations amoureuses. Entre les hommes qui pensent qu’au sexe comme si leur vie en dépendait et à toutes les « proies disponibles sur le marché » et les femmes qui ne rêvent que de brandir leur solitaire comme une médaille du mérite et du courage… cela va empirer.
Comme dit ma chère maman (la sagesse même :D, maman si tu me lis!) : les filles « bien » (*) ne rencontrent que rarement les hommes « bien ».
Tant de fois me suis énervée quand un mec fait un coup de p… à moi ou à une de mes copines… ou quand une fille manipule joyeusement un ami qui se laisse mener par ses c…
Tout le monde finit par trouver chaussure à son pied, il paraît. Mais il n’en reste pas moins difficile à imaginer comment cela va évoluer… à se mondialiser ? peut être…
En attendant, je vous conseille ce petit bijou: « Et Nietzsche a pleuré » d’Irvin Yalom
Sinon l’un des films les plus drôles sur les relations amoureuses est celui qui m’a inspiré le titre de ce billet:
(*) le concept de « bien » est certainement culturel: bien né, bien vu, bien étudié, bien travaillé, bien poli, bien gentil (valable au féminin) et reste variable et changeant selon les codes familiaux ou personnels voir régionaux  (comme toujours au Maroc)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :