Passion Déco! #1

Est ce une caricature de la féminité que d’être passionnée de décoration?
 
Dans une période où les images sont abondantes, les images de décoration parfaites ne cessent de me faire culpabiliser mon désordre bordélique (non pas du tout en fait).
 
Faut-il copier coller ces images parfaites? 
 
Source: Pinterest à retrouver sur mon compte Instagram 🙂
 
Comment trouver cet idéal décoratif capable de combler les yeux, l’esprit et le corps (question de confort!) pour tout membre de ce foyer (y compris les animaux domestiques évidemment).
La décoration n’est pas une question de statut social, ni de papier glacé encore moins de post Instagram…
Il s’agit autant d’esthétisme, de tendances design, que d’harmonie, d’organisation voir d’optimisation de l’espace et de personnalité(s). Insuffler cette part de soi pour être bien chez soi.
 
La première fois où j’ai eu à décorer « mon chez moi » était un peu stressant.
Je ne savais pas ni par où commencer ni encore moins où finir.
N’ayant aucune formation ni éducation dans ce sens, ce n’était pas une mince affaire.
Ma culture extrêmement codifiée ne laisse que peu de place à l’imagination, exemple une pièce de vie ou « salon » se résume souvent à deux espaces (donc il faut suffisamment de surface…): salon « marocain » et salon « occidental.
 
Une culture faite de réception donc du besoin d’avoir « suffisamment d’assises au cas où ».
Je n’étais pas dans cette logique de reproduction culturelle.
Il fallait que je définisse mes propres codes.
J’avais déjà effleurer le sujet ici mais l’expérience m’a permis de tester ma démarche, et…
 
Ma déformation professionnelle en a fait finalement un projet.
 
 
Définir le besoin:
  1. Définir l’espace ou surface à décorer
  2. Ecouter (et noter) les envies des différentes personnes qui y vivent, exemples:
    1. « J’ai besoin de ranger mes livres »
    2. « Je n’arrive plus à retrouver mes vêtements »
    3. « Je veux me maquiller avec la bonne lumière »
    4. « J’ai besoin d’espace pour pouvoir faire du télétravail »
      • N.B: ce besoin est de plus en plus récurrent dans nos sociétés de « flex working »
  3. Analyser l’existant: 
    1. Que faut-il garder? (pour des raisons pratiques ou affectives)
    2. Que faut-il transformer ? (une bibliothèque à transformer en pièce de rangement)
    3. Que faut-il enlever? (vendre ou donner, plusieurs options sont possibles selon les préférences)
 
Définir la cible stratégique:
Tout est une affaire de vision.
Cet espace choisi doit s’inscrire dans une vision ou un ensemble cohérent sur le mode de vie et les besoins d’occupation de cet espace même.
Cette vision sera déterminante pour définir le budget:
  1. Je souhaite changer de décoration mais je compte changer d’appartement bientôt!
  2. Je souhaite décorer mon petit studio pour le louer 
  3. Je m’installe pour une période de 3 à 5 ans…
Un budget conséquent serait bienvenu si une installation long terme est prévue.
 
 
Espace, besoin, stratégie et budget définis, il est temps de passer aux sujets plus glamour:
 
Trouver l’inspiration:
J’ai découvert sur le tas ces moyens et sources d’inspiration:
  1. Définir son style, sa culture ou son identité individuels et communes (surtout si c’est un espace partagé et non pas une chambre individuelle)
    • Pour le savoir: regardez ce qui vous plait le plus et qui vous fait sentir « bien » et trouvez les points communs
      1. Minimalisme?
      2. Exotisme?
      3. Design pointu?
      4. Vintage? (de quelle époque?)
  2. Lancer la recherche des objects que vous allez convoiter:
    • Pinterest ou Houzz sont des outils incroyables pour cela!
    • Vous pouvez organiser, trier, rechercher les inspirations que vous souhaitez…
      • Créer des tableaux et des sous tableaux
  3. Demander de l’aide!
    • Vos amis ou des influencers sont des sources d’inspiration
    • L’objectif est de bénéficier de l’expérience et des astuces (merci de me lire…) sans pour autant copier coller le style des autres…
  4. Explorer pour sortir des sentiers battus: Pousser les portes avec curiosité! 
    1. Les galeries d’art et les musées
    2. Les brocantes
    3. Les magazines de design (Milk, ID, ELLE…)
    4. Les encyclopédies ou livres de voyages
 
Sources des deux images: La brocante en ligne Selency
J’avoue que vivre à Paris m’a beaucoup influencé ces dernières années: J’adore les moulures (sans en avoir chez moi), les dorures, les canapés de couleurs neutres.
Mon amour des films des années 40-60 m’a aussi forgé un esthétisme venant  de ces années très généreuses en pièces fortes.
 
Enfin mes origines me poussent à m’entourer de quelques objets fétiches: du faits main ouvragés, de la céramique de Fès et de couleurs!
Les couleurs fortes font réellement partie de mon ADN stylistique et mon tic est de les mixer avec des couleurs neutres !
 
Une fois votre inspiration définie voir retrouvée, il sera question de « dénicher » l’association d’objets y correspondant… (prochain article à suivre!)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :