My pregnancy essentials #2

Ma principale source d’inspiration: La chaine Youtube de la Maison des Maternelles (passage le matin sur France 5)
Suite à ce premier article sur mes aventures de grossesse (disponible ici), je démarre mon troisième trimestre pour vous livrer mon feedback sur le deuxième.

Une période (deuxième trimestre) plus agréable effectivement que le premier.

J’avais lu et écouté différents témoignages sur cette différence mais je ne m’attendais pas à un tel écart. Entre les nausées nocturnes (haha oui même pas matinales!), la grosse-grosse-grosse fatigue, les difficultés à digérer, les envies bizarres (je ne prends quasiment jamais de chips ni de frites… sauf durant cette période), ce n’est pas la meilleure partie de l’aventure.

fullsizeoutput_2954
Source Pinterest
Plus précisément: Points positifs / négatifs de ce premier trimestre
+ L’euphorie de la nouvelle et la hate de pouvoir l’annoncer permet quand même de faire passer les semaines.
– La fatigue était très très difficile à accepter. Surtout que j’ai arrêté mon activité professionnelle à ce moment. Je ne faisais pas vraiment la différence entre une fatigue liée à un creux de cycle (après une période professionnelle intense, je pressentais le besoin de me ressourcer) à une fatigue classique de grossesse.
Pourtant, je culpabilisais d’être autant fatiguée. Ce qui m’a un peu plus déprimée sur ma capacité à gérer mes objectifs initiaux et mes projets.
Les seuls moments où j’arrivais à générer suffisamment d’énergie étaient pour m’équiper, me documenter ou préparer les premières affaires du bébé. Je me suis accordée du temps, étant donné que c’était aussi le moment d’un déménagement France->USA, essayant d’accepter plus ou moins bien ce creux de la vague.
L’annonce du deuxième trimestre:
Une fois que les premières analyses se sont bien déroulées, nous avons soufflé un bon coup et annoncé à notre entourage la bonne nouvelle. Tout le monde y est allé alors de son conseil, tout le monde dispose d’une expertise « avérée » qu’il souhaite partager ou de secrets familiaux à respecter.
Les suggestions de prénoms commencent à tomber sans l’avoir demandé…
L’apparition indiscrète de ce ventre rond fait de cet événement quelque chose de publique. Ma phobie est que quelqu’un s’autorise à le toucher.
L’espace intime se réduit comme si ce corps n’était plus à soi mais aux autres, comme si ma connaissance même de mes besoins ne suffisait pas…
Les moments les plus dingues sont liés à cette conscience du mouvement: le foetus ou « bébé » bouge!
Savoir que son corps change est différent de prendre conscience d’avoir une partie de son corps qu’on ne maitrise pas et qui n’est pas à soi (déjà!) puisqu’ayant sa propre volonté.
Autre point positif: Mon retour d’énergie est sensible! J’arrive à éviter les siestes intempestives et à mener une activité physique et intellectuelle (la preuve, j’ai repris le blog! :)).
Version 2
Source Pinterest

 

Je commence à préparer la logistique. Pinterest est réellement le meilleur allié pour ça. Il y a une mine de liste, de photos…de quoi inspirer de manière visuelle sans se perdre.
Comme ici ou là (source: Pinterest):
Une checklist classique disponible sur Pinterest à adapter selon ses propres besoins mais pratique pour s’y retrouver
Un exemple de guide (Source Pinterest) permettant de se préparer sur le rythme des premiers mois, sachant que chaque bébé dispose du sien et qu’il ne faut surtout pas paniquer s’il ne le respecte pas!
Se poser quelques bonnes questions et essayer de trouver (ou pas) les réponses :
  • Comprendre la terminologie et l’objet de chaque produit: 
    • Que veut dire liniment, nacelle, Cosy ou siège auto?
      • J’avoue que Google et Enfant.com sont pratiques pour ça… je me sentais complètement perdue face à ces termes « techniques »
  • Faire le tri entre les « vrais essentiels » et les effets de mode:
    • Faut-il encore utiliser le talc? Apparemment non plus maintenant…
    • Quels sont produits de toilette vraiment nécessaires? (lingettes pour certains, coton bio et eau pour d’autres…)
    • La caméra babyphone serre-t-elle à quelque chose dans un appartement? mmmmm…
    • Faut-il encore stériliser les biberons ? (les dernières recommandations précisent que non, il suffit de nettoyer à l’eau et au savon :))
    • Petites ou grandes langes? en coton bio ou pas?
    • Choisir le portage du bébé ou pas du tout? (le retour de traditions comme l’emmaillotage ou le portage est  dû à quelques études sur leurs bénéfiques et à quelques marques « bobo » à la mode qui ont fait le buzz)
  • Choisir les marques de confiance (quels sont les produits chimiques nocifs, quels sont les produits bio à privilégier? quel est le niveau de sécurité pour le bébé…):
    • Je trouve que c’est sain de pouvoir se poser ces questions dans une société fortement industrialisée, en tout cas de pouvoir optimiser la qualité de la décision prise (en connaissance de cause), par exemple: quel est type de couche utiliser? est ce que ce modèle de siège auto est suffisamment sécurisé?

Je suis plus que consciente que ce marché est fait pour profiter des hormones tout à fait capricieux des parents en recherche d’une manière de se rassurer: « je suis bien équipé(e) donc je suis prêt ».

 
Je n’apporterai pas encore mes réponses ici car elles sont liées à des critères que je juge tout à fait subjectifs. Ces choix sont liés au mode de vie, budget, valeurs de chacun. Nul besoin d’imiter, comparer ou juger. 
Il semble plus sain de trouver sa propre voix tout en assumant alors les éventuelles erreurs (car il y a nécessairement une asymétrie d’information: je n’aurais d’aucune manière une information parfaite à ma disposition).
D’où le fait d’insister sur certains effets de mode. Si aujourd’hui on nous présente le coton bio comme le graal, demain qui sait ce qu’il en sera?
Cette pression pour être des parents parfaits ne sert à personne. Quoiqu’il en soit il s’agit d’un projet de vie fait de prise de risque et de saut vers l’inconnu. Il ne sert à rien de vouloir tout contrôler! Et honnêtement, je pense que c’est bien la partie la plus difficile de l’aventure: lâcher prise !

Ce contrôle incessant concerne aussi ce corps féminin vu comme une série de risque à maitriser mais je préfère développer ce point lors du prochain article sur ce fameux troisième trimestre!

Petit spoiler sur ce troisième trimestre:
Préparation du plan de naissance ou birth plan, trousse(s) pour la maternité, questions sur l’allaitement, chambre de bébé et yoga prénatal!

En attendant, pour résumer mes essentiels de grossesse du deuxième trimestre, voici mon feedback:

  • Prendre le temps de profiter du regain d’énergie en pratiquant une activité physique et intellectuelle régulière
  • Essayer d’être disciplinée en matière d’hydratation et de protection: prévenir les vergetures et les tâches de grossesse
  • Être zen et hocher de la tête face à tous les conseils, questions ou injonctions intempestifs
  • Profiter pour communiquer au foetus de la bonne humeur, de la musique, de la parole et du toucher
  • Se documenter et trier ces informations selon ses propres valeurs et mode de vie: le marché doit s’adapter à mes besoins non pas le contraire (tout en respectant les recommandations générales de l’OMS)
  • Lacher prise 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :