Matcha Morning: Quel type de colère es-tu?

[Pour recevoir directement cet édito, tu peux t’y abonner ici. Cette newsletter est envoyée chaque lundi matin et publiée peu après sur le blog.]

J’espère que tu te portes bien quand tu lis cette newsletter, que ta famille où qu’elle soit se porte bien aussi.
Et si nous arrêtions d’avoir honte d’être en colère? + quelques obsessions stylistiques du moment 👇🏼.

J’ai un rapport personnel d’amour haine avec ma colère. 
Elle m’anime pour soulever beaucoup d’obstacles mais (souvent) elle me fait perdre de la crédibilité, du temps, de l’énergie et même de l’analyse objective de la situation.

Ce rapport de détestation vis à vis de ma colère est lié à beaucoup de choses. Mais récemment j’en ai fait limite une amie.
Un compagnon de route fidèle qui était d’accord avec moi (lol) quoique je fasse.
Elle vient pourtant taquiner mon éducation et mon cadre de  petite fille modèle (mais Ô pourtant je ne le suis guère).
Elle nourrit aussi ma frustration de ne pas être comprise, écoutée, vue comme si l’explosion de ma colère c’était mon seul moyen de communication.
Et alors que j’étais sur mon chemin de rédemption, d’écoute de mes émotions, de maturité et de prise de distance…
BADABOOM
🥵 COVID19 et plein d’événements personnels, de désirs, de projets qui ont été en collision (voir éparpillés façon puzzle 😓).
BADABOOM aussi une colère qui monte, une frustration au top du top…
Pourquoi ?
Oh il est possible que le fait qu’anticiper des actions et des événements me permettaient d’anticiper mes émotions, de me préparer mentalement à ce que je pouvais faire, voulais faire et des compromis avec la vie.
Et voila que tout d’un coup, mes compromis avec la vie sont bouleversés.
Ajoutez à ça une fatigue, un manque du monde d’avant et là WAW cocktail explosif 🤣! (je précise que c’est un rire nerveux)
Une fois que j’ai écrit ça, qu’est ce que je t’apporte dans ta journée?
Oh mais ce n’est que le début 😉.
(Teasing de malade, je sais)
…J’en ai eu marre.
J’étais fatiguée des disputes ou des malentendus, de me sentir drainée même quand il n’y avait pas de disputes, de me sentir à cran.
J’ai réuni ma petite famille et j’ai dit « je suis en colère contre ça, ceci et machin » (et croyez moi la liste était longue).
Mon époux m’a répondu « que veux-tu que je fasse ».
J’ai dit « rien » car pour beaucoup, il ne pouvait rien faire.
Mais le simple fait d’exprimer froidement cette colère, de la voir, de lui faire face…cela m’a apaisé.
J’avais nommé un petit monstre qui grossissait en moi et dont je niais l’existence par fierté, par déni, par égo « je sais gérer, je suis forte, tout va bien ».
Sauf qu’en fait non, tout partait en cacahuète, j’étais forte certes, mais tant que ça?
En fait la colère, la mienne en tout cas c’est comme une cocote minute: il faut lâcher la pression pour ne pas tout faire péter 🤣.

Alors comment relâcher cette pression?Je me réserve des moments à moi, rien qu’à moi.
Je vous écris en m’isolant dans une chambre pour écrire après une longue journée intense en émotions.
En silence.
Bon mon fils s’est réveillé.
Il m’a coupé.
Mais, je m’y suis remise.
Et je me sens un peu mieux.

Prête à relâcher cette pression colérique, ce n’est pas aux autres de la subir.
Même si j’aime bien mon côté passionné, il me définit.
Mais les autres ne l’aiment pas forcément et il me ronge aussi.
Il faut que je trouve un juste milieu à cette colère.
Un jour.

Sans jugement et en espérant que la diversité t’aidera dans la gestion de ta propre colère, j’ai posé quelques questions sur Instagram (je suis disponible ici 👈🏼):

  • Sur ce qui vous met en colère et vos réponses sont diverses mais proches: de l’égoïsme ou d’individualisme, du manque de respect ou de pragmatisme ou de politesse, de la colère envers l’avis non demandé de l’entourage voir envers tout (i fell you and hear you 💖)
  • Si vous étiez plus souvent en colère ces dernières semaines: la réponse était positive avec des envies d’arrachage de cheveux pour les extraverties ou celles pour qui le seau est déjà plein, avec quelques « non »  pour celles qui ont retrouvé une paix intérieure (car je cite « l’enfer c’est les autres »)
  • Comment réussissez-vous à laisser passer ces colères: en prenant de la distance, en faisant de la boxe ou des pompes (oui c’est une militaire en fait dans une autre vie 😁 pour certaines le yoga n’est pas une option et peu importe du moment que ça marche!), respirer, « remettre à la place les autres » et d’autres c’est plus intérieur et garde leur colère rentrée.

Enfin, je me dis que si nous développions chacune un rapport plus assumé et plus apaisé vis à vis de notre colère, nous arrêterions d’en avoir honte, de nous cacher avec elle.
Qu’en penses-tu?
Et toi quelle est l’émotion que tu souhaites mieux gérer ?
Je reçois bientôt sur le podcast (disponible ici 👈🏼Siham, coach certifié, sur notre gestion des émotions (tu peux la retrouver ici sur Instagram).
Aurais-tu des questions à lui poser? je les soumettrai durant l’épisode! envoie moi un email à admin@stylishbcorner.com , j’aurais plaisir à te lire 💖🙏🏼. 

Petite parenthèse de style… cette semaine je pense à du rose et du gris.
Je pense aussi à la possibilité de sortir prendre un thé glacé avec des macarons (oui j’ai un bec sucré et oui il faut bien profiter enfin d’être de retour en France…).
Avec une combinaison pantalon ceinturée et courte sur la cheville, ici celle de And Other Stories (disponible ici) et des sneakers blanches et dorées pour correspondre à cette météo resplendissante… ici celles de Veja (disponibles ici).

Mes obsessions de couleurs, de look et de sorties du moment, quelles sont les tiennes?
  • Ce que je souhaite regarder sur Netflix :Space Force, c’est sorti vendredi et  je suis sautée dessus la bande annonce est drôle et déjantée 🤩 si la gestion de projet t’intéresse, la culture américaine te fait rire, si le monde d’avant et les relations humaines te manquent alors cours regarder c’est grinçant!
  • Ce que j’ai écouté (et que je souhaite lire): J’ai découvert le podcast How To Failgrâce à Instagram (oui la magie existe) et c’est TOP! (bon en anglais) mais l’auteur a été traduite aussi (merci à Safia pour la référence) sur « l’art d’échouer » (livre aussi disponible ici) et une pépite de podcast pour les apprentis écrivains « Assez parlé, le podcast qui donne envie d’écrire » lien ici👈🏼.

A chaque jour suffit sa peine ».
Keep calm and stay safe 🙏🏼! 
✨  ✨  ✨  ✨  ✨  ✨

Si tu les as ratées, oubliées ou que tu les adores 😬, les archives de la Newsletter sont accessibles ici 👈🏼 et mes podcasts « Creative Tea Time » sont aussi disponibles ici (même sur YouTube, si tu n’as pas Instagram 😉)!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :